Être apprenti

L’Apprentissage, c’est quoi ?

L’Apprentissage est un système de formation par alternance, qui allie les périodes en entreprise et les périodes en établissement de formation.

L’apprentissage dans l’Enseignement Supérieur permet d’obtenir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme national ou un titre à finalité professionnelle, et de recevoir une formation pratique au sein de l’entreprise. Aux côtés des salariés, l’apprenti se forme à un métier et à des techniques, mais il découvre également la culture de l’entreprise et ses habitudes de travail.

Qui peut signer un contrat de travail ?

  • Un jeune de 16 à 29 ans révolus ;
  • Un jeune de plus de 29 ans, sous certaines conditions :
    • Qui a un statut de travailleur handicapé (pas de limite d’âge)
    • Dans le cadre d’une création ou reprise d’entreprise, subordonnée avec l’obtention d’un diplôme (pas de limite d’âge)
  • Un jeune, non ressortissant de l’Union Européenne, titulaire d’un titre de séjour en cours de validité et ayant déjà suivi une année scolaire en France. Une autorisation de travail doit être demandée auprès du service « main d’oeuvre étrangère » de la Préfecture ou de la Direccte.

Quels sont les droits et les devoirs de l’apprenti ?

L’apprenti est sous contrat d’apprentissage avec l’entreprise, c’est un CDD particulier. A ce titre, il est un salarié à part entière de l’entreprise et bénéficie des mêmes droits et avantages que les autres salariés (couverture sociale, congés payés, …).

L’apprenti est exonéré des cotisations sociales, dans la limite de 79% du SMIC, prises en charges par l’Etat. Il n’y a donc pas de différence pour lui entre le salaire brut et le salaire net. Les salaires perçus pendant le contrat d’apprentissage sont exonérés d’impôts, dans la limite du SMIC.

L’apprenti doit :

  • Respecter le règlement intérieur de l’entreprise d’accueil et de l’établissement de formation ;
  • Être présent et suivre avec assiduité les enseignements. Le temps en cours étant considéré comme du temps de travail, l’apprenti se doit d’y assister et doit justifier la moindre absence ;
  • Effectuer et s’impliquer dans les missions confiées par son maitre d’apprentissage ;
  • Tenir à jour son livret d’apprentissage ;
  • Se présenter aux épreuves du diplôme (ou titre) prévu par le contrat

Depuis de 8 mars 2018, l’apprenti doit également, comme tout étudiant en formation initiale dans un établissement d’enseignement supérieur, s’acquitter de la CVEC (Contribution de Vie Etudiante et de Campus). Pour l’année scolaire 2019-2020, elle est d’un montant de 91€.

Cette contribution est « destinée à favoriser l’accueil et l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants, et à conforter les actions de prévention et d’éducation à la santé réalisées à leur intention. »

Pour en savoir plus et payer la CVEC, rendez-vous sur https://cvec.etudiant.gouv.fr/

Les + de l’Apprentissage :

Financiers :

  • Carte étudiant des métiers : Cette carte est valable durant toute la durée du contrat. Elle permet à son titulaire de faire valoir sur l’ensemble du territoire national la spécificité de son statut, pour accéder à des réductions tarifaires identiques à celles dont bénéficient les étudiants de l’enseignement supérieur (Accès aux restaurants universitaires, aux hébergements universitaires, aux cinémas, théâtres, sports…)

  • Frais de formation : Ils sont pris en charge par l’entreprise d’accueil. Cette dernière apporte un concours financier à FormaSup Auvergne par l’intermédiaire de sa taxe d’apprentissage.

Professionnels :

  • Une première expérience professionnelle
  • Obtention d’un diplôme ou d’une qualification
  • Un tremplin vers la vie active, vers l’insertion professionnelle
  • Mise en pratique de ce qui est appris lors des périodes de formation
  • Se constituer un réseau professionnel

Vous souhaitez en savoir plus sur la législation de l’Apprentissage?

← RENDEZ-VOUS SUR EAPP