Publié le 27 Juil

Plan de relance pour l’apprentissage du ministère du Travail

Le jeudi 4 juin 2020, le ministère du Travail a annoncé la mise en place d’un plan massif pour maintenir l’apprentissage. Aide à l’embauche pour les entreprises, aide à la recherche d’entreprise pour les jeunes… Quelles sont les mesures annoncées ?

Du côté des entreprises

Les entreprises qui feront signer un contrat d’apprentissage entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 bénéficieront d’une aide financière :

  • 5 000 €/ an pour les apprenti.e.s de – de 18 ans
  • 8 000 € / an pour les + de 18 ans.

par contrat préparant à un diplôme jusqu’au master.

Cette aide sera effective pour les contrats signés entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Les entreprises de moins de 250 salarié.e.s pourront bénéficier de l’aide sans condition.

Les entreprises de plus de 250 salarié.e.s devront atteindre leur obligation légale (5% d’alternants dans leurs effectifs en 2021), sous peine sinon de devoir rembourser les sommes perçues. 

Cette aide, réservée jusqu’alors pour des diplômes au niveau inférieur ou égal au bac, sera élargi jusqu’au niveau de la licence professionnelle (les masters en sont exclus).

La première année d’apprentissage devrait donc avoir un « coût quasi nul » pour une entreprise, puisque le salaire minimum d’un.e apprenti.e la première année est de 416 euros par mois s’il/elle a moins de 18 ans, de 662 euros s’il/elle a entre 18 et 20 ans. Entre 21 et 25 ans, cela représentera un reste à charge de 175 euros par mois. 

Du côté des apprenti.e.s

Un délai est accordé aux apprenti.e.s pour trouver une entreprise. Les jeunes disposeront de six mois pour signer un contrat contre trois auparavant.

Un.e jeune pourra donc rester en centre de formation des apprentis (CFA) sans contrat jusqu’au 28 février 2021. L’établissement sera financé pour cette période-là dès l’entrée en formation des apprenti.e.s. 

Le plan de relance de l’apprentissage prévoit une “mobilisation territoriale”, qui permettra à “chaque jeune qui a fait un vœu via Parcoursup ou Affelnet pour aller en apprentissage, d’avoir une place assurée en entreprise”. Tous les acteurs locaux (régions, départements, Pôle emploi, etc.) seront mobilisés pour vérifier que ce soit bien le cas.

Les centres de formation pourront financer, via l’aide au premier équipement professionnel (enveloppe de 500 € mise en place par le réforme de 2018), l’achat d’ordinateurs portables ou de tablettes à destination des apprenti.e.s.

Ce plan de relance pour l’apprentissage est la première pierre d’un plan pour l’emploi des jeunes qui sera présenté au mois de juillet 2020.

NOUS SOMMES À VOTRE DISPOSITION POUR RÉPONDRE À TOUTES VOS QUESTIONS ! 😁
☎️ Du lundi au vendredi au 04 15 81 00 38
✉️ contact@formasup-auvergne.fr
🌐 www.formasup-auvergne.fr